Former les futurs enseignants à utiliser et à améliorer Wikipédia

par Jean-Michel Courty, professeur de physique à l’Université Pierre et Marie Curie, que nous avons invité à partager son expérience de Wikipédia dans le cadre de la formation des enseignants ou des futurs enseignants.

Wikipédia est devenue un outil incontournable, notamment dans le cadre de l’enseignement. De l’école élémentaire à l’université, tous les enseignants se trouvent confrontés d’une manière ou d’une autre à cette encyclopédie, soit par l’utilisation qu’en font leurs élèves ou étudiants, soit pour préparer eux mêmes leurs séquences pédagogiques. Cette situation m’a conduit à revoir les modules par « projet » que j’assure en licence et en master de physique à l’Université Pierre et Marie Curie. Ce billet est un retour d’expérience sur ma tentative de prendre en compte ce nouveau contexte en incorporant explicitement la pratique de Wikipédia, notamment dans les formations destinées aux futurs enseignants.

La genèse du projet

Depuis plusieurs années, je travaille à la mise en place à l’Université Pierre et Marie Curie de modules de physique en enseignement par projet, comme le module « Physique en action » de licence 2ème année créé avec mon collègue Edouard Kierlik en 2004. Ces enseignements donnent une place importante à l’utilisation des nouveaux outils informatiques, notamment pour la recherche d’information et le travail collaboratif.

Dans le cadre du travail sur projets, il s’agit pour les étudiants, non seulement de rechercher des informations et de les synthétiser, mais surtout de valider ces informations et de s’assurer de la pertinence des sources. Alors qu’en 2004, Wikipédia n’était qu’une source comme les autres, nous avons pu constater la montée en puissance et la généralisation de pages regroupant l’essentiel de ce qui était demandé aux étudiants. J’ai alors estimé qu’il devenait nécessaire de prendre acte de cette nouvelle situation et de changer de perspective. Puisque ce qui était jusqu’à présent l’un des objectif du travail existait déjà, pourquoi ne pas le prendre comme point de départ ? Explorons dès le début ce qu’il y a dans Wikipédia : soit ce que l’on cherche n’existe pas et alors créons le mais avec des standards de qualité universitaire ; soit cela existe déjà et alors analysons le de manière critique, vérifions et validons les informations, enrichissons le contenu. Se pose alors une nouvelle question : comment mettre cette idée en place dans le cadre d’un enseignement universitaire ?

C’est en 2009 que les choses commencent à prendre forme à l’occasion de la mise en place d’un nouveau module pour le parcours Éducation et formation du master. L’un des objectifs de ce module est de préparer les futurs enseignants à la pédagogie par projet donc notamment à encadrer des élèves qui seront amenés à utiliser intensivement Wikipédia. Il a paru essentiel de former nos étudiants à l’utilisation raisonnée de cet outil. Des échanges avec des inspecteurs généraux et des inspecteurs pédagogiques régionaux confortent cette idée et la formation « Wikipédia » est ajoutée dans le module. La rencontre avec Willie Robert, alors membre du conseil d’administration de l’association Wikimédia France, permet de faire la liaison avec la communauté des Wikipédiens et d’organiser une « formation des formateurs » afin de mieux promouvoir l’esprit Wikipédia, en particulier de son étiquette.

En 2011, l’expérience s’étend avec la mise en place la validation du C2I2E à l’UPMC pour tous les étudiants inscrits à des concours de l’Éducation nationale et la création d’un module de formation continue permet de s’adresser à d’autres publics. La formation trouve sa forme actuelle.

Quelle place pour Wikipédia dans une formation universitaire?

Cette formation à Wikipédia prend la forme d’une demi-journée d’enseignement présentiel qui s’intègre dans des modules plus larges.
Le module commence par une présentation de la Fondation Wikimedia, des associations Wikimedia locales et des différents projets menés. On en arrive ensuite aux caractéristiques et au fonctionnement de Wikipédia. C’est l’occasion de présenter les critères de qualité des articles et notamment des valeurs que Wikipédia partage avec les travaux universitaires : la vérifiabilité du contenu (voir la page dédiée : vérifiabilité). et l’interdiction du plagiat. C’est à partir de ces critères de qualité, que nous articulons le travail demandé aux étudiants sur Wikipédia avec les activités universitaires plus traditionnelles. Il est notamment intéressant de rappeler à ceux qui auraient envie d’exploiter tel quel les articles de cette encyclopédie que Wikipédia demande explicitement de ne pas utiliser Wikipédia comme source.

Il est ensuite question de pratique avec une démonstration vidéoprojetée des outils d’édition et de suivi du contenu. C’est l’occasion d’aborder la question de l’utilisation d’outils numériques collaboratifs et du travail dans le cadre d’une communauté. Puis, les étudiants, qui disposent tous d’un poste informatique commencent à mettre en application ce qu’ils ont vu. Ils se créent un compte, renseignent leur page utilisateur, établissent un lien entre leur page et la page projet. C’est en se familiarisant avec ces actions, sans effets sur le contenu de l’encyclopédie, que les étudiants découvrent la facilité avec la quelle les pages sont modifiables. C’est aussi la qu’ils réalisent vraiment ce que signifie « wiki ouvert », en prenant conscience que même leur page utilisateur peut être modifiée par n’importe qui. C’est en général l’occasion de débats, fort intéressants sur les raisons pour lesquelles en dépit de la grande liberté laissée aux utilisateurs l’encyclopédie ne sombre pas dans un fonctionnement anarchique.

La demi-journée se termine par le début de l’action dans l’encyclopédie elle même. La première tache demandée aux étudiants est d’ajouter une référence primaire à une information Wikipédia. Selon les publics, il s’agit soit d’informations dans le cadre du projet que les étudiants conduisent, soit s’ils n’ont pas d’idée, de valider un « ordre de grandeur » (longueur, masse, concentration, etc.). Ils sont ensuite invités à ajouter du contenu en cours de séance ou plus tard dans le cadre de leur travail personnel. Ils doivent enfin ajouter un lien vers leur contribution à partir de leur page utilisateur et de la page projet du module. Ce sont ces liens qui permettent de vérifier le travail effectué (et de valider la compétence dans le cas du certificat C2i2e).

Cette demi-journée a été donnée cinq fois à ce jour dans les enseignements suivants :

      • Le module « physique et chimie pour l’interdisciplinarité » en Master 1ere année de Physique ou de Chimie de l’UMPC, dans le parcours enseignement.

2010/2011 : 15 étudiants,
2011/2012 : 10 étudiants.
Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet:Physique_Chimie_Interdisciplinarit%C3%A9

      • La préparation de l’Agrégation de Sciences Physiques pour la validation du C2i2e

2011/2012 : 22 étudiants
2012/2013 : 11 étudiants (en cours)
Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet:C2I2E_UPMC

      • Le module de formation permanente « Physique Légère » pour les enseignants de Physique-Chimie de l’Académie de Versailles

2011/2012 : 30 enseignants. Cette formation de deux jours destinée à des enseignants en poste ne comportait pas de travail « à la maison » et ne donnait pas lieu à validation, le travail se limite donc à la demi-journée et n’est pas poursuivi ensuite comme dans les autres cas.
À chaque fois, l’avis des étudiants sur ce module a été très positif. La réponse était notamment unanimement favorable pour la poursuite de cette expérience alors même que la préparation aux concours rend les étudiants très avares de leur temps. Ce bon accueil concerne aussi bien les étudiants familiers des outils informatiques et d’internet que les novices. Les étudiants de la première catégorie sont rapidement opérationnels avec l’outil et découvrent le fonctionnement de la communauté Wiki, les principes d’écriture, tous les outils de rédaction et de suivi d’article. Ils aident leurs collègues moins à l’aise. Pour les étudiants novices (il en existe encore en M1) c’est parfois la première occasion de se créer un compte sur un outil numérique . Cela s’accompagne en général d’une démystification de ce type de media et de la satisfaction de découvrir que « ce n’est pas si compliqué ». J’ajoute qu’outre l’aspect nouveauté, ce travail est très valorisant et très motivant pour les étudiants : ce qu’ils font n’est pas uniquement destiné à une évaluation d’un jour par un enseignant mais sera partagé par une communauté.

Au final, la contribution demandée à chaque étudiant est relativement modeste. Je pense qu’il s’agit d’un ingrédient essentiel pour la mise en place d’une telle expérience pédagogique car chacun y trouve son compte. Pour les étudiants, cela permet de dédramatiser une tache totalement nouvelle en arrivant très rapidement à un résultat. Je suis convaincu que cette confiance leur permettra par la suite d’aborder beaucoup plus facilement des objectifs plus ambitieux. Pour Wikipédia, cela permet de canaliser l’énergie de « nouveaux contributeurs » et d’éviter les modifications intempestives (jusqu’à présent, les modifications effectuées n’ont pas été annulées). Enfin, du point de vue de l’enseignant cela permet d’expérimenter en incorporant ce travail dans un projet pédagogique plus large sans en changer les objectifs ni le déséquilibrer mais en y ajoutant une dimension supplémentaire. Mon projet est maintenant de passer à une vitesse supérieure avec comme idée de proposer aux étudiantsla rédaction d’un nouvel article Wikipedia, dans le cadre d’un travail collaboratif.

Jean-Michel Courty

 

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Retours d'expériences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>